27 janvier 2016 en soirée (18h à 23h) au Le Cercle, une rencontre de groupes de discussion comme le premier évènement de J’entreprends Québec en octobre 2014 pour que tout le monde puisse donner son avis sur la direction de la communauté entrepreneuriale de Québec et que tous puissent connaître le pouls de la communauté.

Vidéo de la 2ième édition:

Résumé de la soirée

Événements / Activités informelles

Problématique :

– On voit toujours le même monde dans les activités de réseautage / entrepreneuriales
– Activités trop conventionnelle
– Les entrepreneurs ne sortent pas nécessairement de chez eux
– Peur du réseautage et de se vendre
– Réseautage perçu comme de la vente de produit et non humaine
– Les gens sont en clan
– Les gens manque de temps pour réseauter
– isoler
– manque de liens entre les réseaux
– Les gens évoluent en silo
– Toujours le même monde
– Manque d’événement sur le domaine du marketing

Solutions :

– Se mettre tous les regroupements ensemble
– Communication via une campagne marketing qui va montrer la nouvelle communauté entrepreneuriale
– Trouver une façon d’aller chercher du nouveau monde hors-réseaux
– Réadapter le message
– Mettre à jour la définition du réseautage (anti-réseautage)
– Créer du réseautage à nu (montrer tes faiblesses / confétionnale)
– Entrepreneurs anonymes
– Créer une culture, créer de plus petit événement rapide (activités brise glace)
– Créer des activités expérientielle ( RAM, Pêche)
– Calendrier d’entrepreneur à nu
– Activité de théâtre
– Activité qui sort des zones de confort
– Souper tournant (cabane à sucre)
– Acteur et spectateur
– Défi ludique (entreprend toi au quotidien / un mois sans alcool / lifestyle)
– Création d’événement commun
– Utiliser d’autres méthode de communication pour découvrir les autres
– Visite d’entreprise
– Rencontre informelle (JAM)
– Activité d’échange pour résoudre des problèmes (collaboratrice des inspirés)
– Avoir à chaque semaine des entrepreneurs qui parle d’eux selon des sujets thématique (capsule)
– Compétition entre arrondissement
– Créer un club de créateur ( au deux semaines / style BNI) et une fois par saison créer un gros hackathon / midi express
– Lier les hackathon entre-eux (culture du hackathon)
– Soirée d’échange d’expertises et d’expériences
– Quebec Doc Talents
– Créer un réseau d’entre-metteurs
– Créer des parcours entrepreneuriales
– L’humain avec le produit ou l’opportunité
– Créer le code d’éthique d’un entrepreneur (guide pour accompagner l’entrepreneur)
– Campagne de marketing global
– Créer des événements spéciaux
– Créer une culture au day to day
– Jam des soirées de réseautage informelle
– Événement pour programmeurs (Soirée UX, OpenCode.ca, TechDrinks Quebec)
– Événement dans les entreprises (Visites / Startup Open House)
– Changer notre manière de réseauté

Startup Techno

Problématique :

– Meilleur définition d’un mentor / coach
– L’entrepreneur ne connait pas bien ce qu’est un dev et comment en choisir un (Développeur = résolution de problème)
– Pénurie de devs
– Mauvaise communication entre développeur et gestionnaire
– Comment trouver des bons partenaires
– Commercialisation est vraiment un problème ici, nous sommes bon pour construit mais pas pour vendre
– Le monde pense qu’une idée vaut tout sauf que c’est 1% idée l’exécution c’est 99%
– Difficulté de faire de la consultation pour apporter de l’argent et faire des side project
– Isolement géographique et des leaders du marché
– La langue (français)
– Les gens ne savent pas par où commencer
– Les gens ne valide pas assez leur idée avant de se lancer
– Pas assez de visibilité
– Il y a souvent trop de paperasse juridique (formulaire n-38) et ça décourage les gens
– Pas de communauté anglophone
– Mauvaise connaissance de la compétition
– Peur de l’échec
– Moment de doute
– Barrière culturelle
– Mauvaise définition des objectifs et mauvaise gestion de l’énergie de l’équipe
– Faible tolérance aux risques
– Mieux cibler quelle genre de relation nous devons développer avec différente personnes (collègue, ami)
– Consultant qui donne la direction
– Honnêteté face à un projet (on est souvent trop gentil)
– Développer trop rapidement sans prendre du recul
– Il ne faut pas arrêter longtemps quand la techno avance rapidement
– Succès n’égale pas argent

Solutions :

– Aller davantage dans des événements comme le startup weekend pour mieux connaitre tout ce qui concerne la techo / dev
– Speed meeting pour rencontrer un développeur
– Développement du team building entre partenaires et entre l’équipe et les partenaires
– Accompagnement démarrage d’entreprise
– École de développeurs
– Échange d’expérience pour éviter des erreurs et perdre trop de temps
– Lire le lire slicing pie pour mieux comprendre comment diviser sa compagnie et les actions
– Avoir plus d’occasion de présenter son projet
– Faire plus d’activité pour apprendre au monde comment coder
– Créer des happenings marketing
– Une fois par mois régler les problèmatiques
– Business angels
– Créer une culture d’échange et avoir le feedback de la communauté
– Commercialiser avec de produire
– Balancer son projet et évaluer sa viabilité
– Voir le mentorat comme un psychologue
– Voir le coaching comment un acteur qui aide le développement de la compagnie
– zefamily
– avoir un réseau de plusieurs expert dans un domaine pour développer nos affinités diverses
– Ne pas juste regarder les succès mais aussi les fails/erreurs
– Problème = opportunité déguisée

Financement / accompagnement

Problèmes:

– Dédoublement des services
– Pas toujours évident de cerner le rôle de chaque intervenant
– L’entrepreneur se noie souvent dans la paperasse
– Les entrepreneurs vous êtes généreux mais osez demander!
– Manque de confiance en soi
– Votre idée n’est pas unique c’est l’entrepreneur qui est unique
– N’attendez pas après votre voisin / Entraide ce n’est pas de la magie
– La majorité des financements sont pour les 35 ans et moins
– Besoin d’aide pour le marqueking
– L’entrepreneur ne connaît pas tous les sources de financement
– fil conducteur ???
– Dédoublement de service, comment les organisation pourraient travailler main dans la main
– Les même discussions reviennent d’année en année
– Difficulté à cerner en quoi un accompagnateur est expert et en quoi il peut nous aider
– Tout le monde est mêlé … on ne sait pas où aller
– Mentorat = payant, le mentorat devrait être gratuit
– Manque de personne qui partage ses expériences
– On recherche l’argent trop tôt on doit d’abord commencer et ensuite aller la chercher
– L’entrepreneur doit faire son chemin
– L’entrepreneur doit prendre conscience des risques, du coût et …
– Ne pas travailler 100% de votre temps sur votre projet et chercher de l’argent

Solutions :

– Pour facilité la recherche de financement d’abord faire faire son sommaire exécutif
– Plusieurs investisseurs privés qui cherchent des projets, eux investissent dans la personne / l’entrepreneur
– Co-dévelopement / entraide entre entrepreneurs / échange de service (ex: S.E.L)
– Ouverture au alternatives (ex: entrepreneuriat collectif / crowdfunding / Love money)
– Assurez-vous d’avoir une réelle proposition de valeur pour que les gens adhère à votre projet
– Soyez à l’affût des problèmes à résoudre ce sont des opportunités déguisées
– Parler le plus possible de vos projets
– StartupFuze avec La Ruche / La Ruche Académie
– Échange d’opportunités
– Croire en son projet et ne pas avoir peur de mettre de son argent
– Prendre le téléphone et oser
– L’entrepreneur doit prendre conscience des risques, du coût et … Ceci va l’amener à être créatif sur les façons de survivre. Cela peut prendre du temps.
– Les investisseurs investissent dans l’entrepreneur et il faut donc apprendre à bien se vendre soi-même
– Participer à des concours pour défier son projet et son équipe
– Optimiser ses communications (Actualiser son facebook, linkedIn, courriels …)
– Ne pas attendre qu’on mentor nous trouve et aller le chercher et oser demander.
– Le premiers 30 000$ de vente tu charges 0 tps/tvq

Posted in event